1 an pour s’exercer : un dispositif qui permet d’acquérir une équivalence au diplôme du BPREA, basé sur l’apprentissage par la pratique.

QUOI ?

Sur 12 mois, composé de 89 jours de formation et 142 jours de stage pratique sur des fermes, en plus d’un suivi individualisé.

QUI ?

Pour celles et ceux qui ont un projet professionnel agricole et disposent de connaissances en agriculture mais manquent d’expérience et ont besoin de pratique longue.

Pré-requis : être majeur, sans emploi, et être préalablement passé par le PAI.

Où ?

Formations et regroupements collectifs à Clermont-Ferrand

PRIX

Pas de frais à la charge des stagiaires

ISSUE

Partenariat avec le CFPPA Allier pour l’évaluation des compétences en vue d’acquérir la capacité agricole.

Logo CREFAD
Logo Celavar
Logo  La brèche
Logo Afocg
Logo Afocg
Logo FRAB Aura
Logo Îlots paysans
Logo CFA CFPPA
Logo dasa

Le déroulé de la formation

La formation Pratiques paysannes est composée aux 2/3 par de la pratique et d’1/3 consacré aux formations théoriques, en salle. 

29 semaines au total sont prévues au sein de 6 à 10 fermes différentes, identifiées par chaque porteur de projet. En cela, c’est un dispositif adapté aux projets et besoins de chacun. Cette possibilité de faire différents stages est le point fort de cette formation particulièrement enrichissante.

« Cette formation permet de se confronter à la réalité de l’agriculture sur du temps long, de découvrir et se rendre compte de tous les métiers de l’agriculteur ».

Cécile Nouzille, formatrice au Crefad Auvergne

Il est conseillé de passer 1 mois sur chaque ferme, et ces sessions sont rythmées par 16 semaines de regroupement, divisés en plusieurs phases: des réunions d’informations collectives, des entretiens individuels ainsi que différents modules : projet, chiffrage du projet, techniques de productions animales et végétales, valorisation de produits, études de marchés, définition du projet, commercialisation. Ces différents modules donnent les outils à chaque porteur de projet pour qu’ils acquièrent une autonomie technique et décisionnelle. 

A la fin de l’année, une évaluation finale a lieu et chaque porteur de projet est en mesure d’obtenir un BPREA.

Les acteurs

Différents partenaires prennent part au cycle de formation, en tant qu’intervenants ou pour le suivi des stagiaires. Cette synergie d’acteurs permet de répondre au mieux aux besoins des futurs paysans. Ensemble, ils permettent d’offrir aux étudiants différentes perspectives et apports théoriques, techniques ou pratiques. 

Le dispositif est porté par deux acteurs principaux, qui sont des associations d’éducation populaire : 

  • La dASA a pour but d’œuvrer pour que les territoires ruraux soient des lieux vivants mêlant vie économique, échanges, partages et réflexions. 
  • Elle collabore dans le cadre de ce dispositif avec le  CREDAD Auvergne, consortium d’acteurs de ce territoire, dont l’objectif est de développer des actions autour de la formation d’adultes, de l’accompagnement des personnes, de l’animation de groupes. 

« Chaque structure suit 3 stagiaires, Elle est son référent sur leur projet. Ils nous questionnent régulièrement sur leur stage, leur projet, etc. Ça crée un lien plus privilégié. »

Cécile Nouzille

Ces deux structures combinent leurs actions avec le CFPPA de l’Allier, centre de formation professionnelle dans les secteurs de l’agriculture, de l’horticulture, du maraîchage et du paysage. Il prend en charge la partie évaluation et administrative du dispositif. Ce partenariat permet aux personnes qui suivent le dispositif de valider une équivalence au BPREA, leur permettant ainsi d’acquérir la capacité agricole, notamment nécessaire pour bénéficier de certaines aides à l’installation. 

En parallèle, un comité pédagogique suit chaque promotion et intervient ponctuellement dans le cadre de formation ou pour accompagner les participants sur des points spécifiques. Ce comité est constitué de : 

  • Lassociation La Brèche qui accompagne, soutient, met en lien les initiatives émergentes pour un monde rural vivant. 
  • Les associations Afocg 43 et Afocg Puy de Dôme (Associations de Formation Collective à la Gestion), et les agriculteurs et entrepreneurs accompagnent les stagiaires pour leur permettre d’être acteurs et responsables de leurs choix, grâce à une compréhension fine et la maîtrise de leur entreprise (ou association). 
  • La FRAB AuRA, Fédération régionale de l’agriculture biologique d’Auvergne-Rhône-Alpes, est un acteur ayant pour objectif de favoriser toute action en faveur du développement de l’agriculture biologique. Dans ce sens, elle fédère et travaille en lien permanent avec les associations départementales et interdépartementales de développement et de promotion de l’agriculture biologique. 
  • Enfin, Ilots Paysans rassemble des associations, des agriculteurs, des ex-testeurs et des citoyens. C’est un espace-test agricole en archipel, composé d’une multitude d’acteurs et de lieux différents qui évoluent en fonction des porteurs de projet permettant une adaptation à tout type de projet. 

Joris Auger, aujourd’hui maraîcher, a choisi de suivre Pratiques paysannes, pour acquérir “de l’expérience et du savoir”, mais aussi pour obtenir la capacité agricole, lui permettant d’avoir un statut reconnu auprès de la Chambre d’Agriculture. C’est cette formation sur un an qui lui a permis d’affiner ses choix et de se projeter.

Retrouvez le témoignage de Joris Auger