Présentation

Il existe un dispositif national d’accompagnement à l’installation, encadré par les pouvoirs publics et proposé, dans chaque département, par des acteurs chargés de sa mise en œuvre. Il est composé de différentes étapes que nous détaillons ci-dessous.  

Ce parcours dit « officiel » à l’installation est notamment destiné aux personnes qui souhaitent et/ou peuvent bénéficier des aides nationales, régionales ou locales à l’installation. Il permet en effet – associé à un diplôme agricole de niveau IV (voir la partie “formations”) – d’acquérir la « capacité agricole », nécessaire pour demander ces aides à l’installation. 

NB : ce parcours est en cours de réforme et un nouveau processus devrait être opérationnel en janvier 2023.

Pour connaître les critères d’éligibilité aux aides nationales à l’installation, rendez-vous sur la page :
Aides à l’installation

Le déroulement du parcours national à l’installation

La première étape consiste à se présenter dans un Point Accueil Installation (PAI), où vous serez accueilli par un conseiller chargé de vous informer sur les démarches à effectuer pour s’installer. Ce conseiller vous indique également les différentes structures locales susceptibles de vous accompagner dans votre parcours à l’installation et les aides dont vous pourrez bénéficier selon votre profil. 

Il existe un PAI dans chaque département. Pour trouver celui proche de chez vous, cliquez ici : https://www.sinstallerenagriculture.fr/preparez-votre-installation/

Lors de ce premier rendez-vous, le conseiller vous invitera à réaliser un « autodiagnostic de votre projet ».  Il s’agit d’un document vous permettant de faire un point sur votre profil, votre parcours professionnel, vos compétences et le projet que vous portez.Cet auto-diagnostic est ensuite discuté avec le conseiller, afin de définir quels sont vos besoins d’accompagnement en fonction de votre profil et de votre projet

A la suite de cet entretien, vous serez invité à vous rapprocher de structures labellisées Centres d’Élaboration des Plans de Professionnalisation Personnalisée (CEPPP) sur le territoire. 

Le CEPPP est composé d’un ensemble de conseillers, rattachés à différentes organisations sur le territoire, qui travaillent avec vous à la définition de votre Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP). Vous pourrez choisir, sur la liste des structures labellisées, un conseiller « compétences » et un conseiller « projet », pour élaborer avec vous votre PPP en tenant compte de différents aspects de votre projet. N’hésitez pas à demander la liste complète des conseillers auprès de votre PAI.

 

Le PPP est composé de différents dispositifs de formation et d’accompagnement que vous pouvez suivre pour avancer dans la construction de votre projet et acquérir certaines compétences estimées nécessaires pour la conduite de vos activités :

  • Un stage collectif de 21h obligatoire ;
  • Des formations optionnelles proposées par différents organismes sur chaque territoire. N’hésitez pas à vous renseigner en amont sur les formations susceptibles de vous intéresser et qui peuvent être prescrites dans le cadre du PPP, notamment en consultant sur ce site notre carte des organisations présentes sur votre territoire ;
  • Des stages pratiques sur des fermes. Il vous suffit pour cela de faire une demande de conventionnement auprès de vos conseillers.

C’est également dans le cadre de ce PPP que vous devrez établir un Plan d’Entreprise, document planifiant les conditions économiques de l’installation, son financement, la rentabilité des productions envisagées… Il est obligatoire pour les personnes qui demandent des aides à l’installation : il vise à démontrer la ‘viabilité économique’ de votre projet et est donc un des éléments clés sur lesquels s’appuiera la Commission Départementale d’Orientation Agricole (CDOA) pour statuer sur l’accord des aides à l’installation ou non. Diverses structures d’accompagnement peuvent proposer des formations et un accompagnement à la réalisation de ce Plan d’Entreprise : n’hésitez pas à vous renseigner et à choisir l’accompagnement qui vous convient le mieux.

Une fois votre PPP et votre PE réalisés et validés par la préfecture, les conseillers PPP vous préciseront les étapes et les démarches à effectuer pour finaliser votre installation (passage en CDOA, inscription à la Mutualité Sociale Agricole, etc).